Le premier ski connecté au monde est un Rossignol

Après avoir conjointement lancé en fin d’année 2015 un capteur connecté pour les skis, Rossignol et PIQ Sport remettent aujourd’hui le couvert en dévoilant le premier ski connecté de manière entièrement autonome, une première mondiale.

C’est il y a quelques jours, lors de l’ISPO Munich 2017 – célèbre salon international dédié aux vêtements et au matériel outdoor – que le fabricant Rossignol et la startup spécialisée dans l’IoT sportif PIQ ont annoncé le fruit de leur partenariat : le Hero Master 2.0. Ce ski connecté enregistre et analyse en temps réel les données de course et les transmet directement au skieur par l’intermédiaire d’un affichage LED apposé à l’avant du ski. Le skieur peut donc à tout instant visualiser d’un seul coup d’œil la qualité de son ski et ses performances générales. Parmi les données captées par le ski, on retrouve entre autres la vitesse, l’angulation du skieur dans les virages, son « explosivité » dans les transitions de carre à carre, la force G subie dans les virages,…

Une première, vraiment ?

Cela fait un bon moment qu’il est possible de monitorer ses performances à skis, mais cela se faisait jusqu’alors par l’entremise d’un objet connecté externe qu’il fallait fixer aux skis. Ici, la technologie du capteur PIQ ROBOT est directement intégrée dans le ski lui-même, en l’occurrence un Hero Master de chez Rossignol. Ajoutons à cela que les données recueillies par les dispositifs existants ne peuvent être consultées que sur un écran de smartphone ou d’ordinateur, ce qui est parfait pour une analyse a posteriori mais pas prévu pour un usage en temps réel. Avec l’affichage LED que proposent Rossignol et PIQ, le skieur peut être informé instantanément. Enfin, ce Hero Master embarque les dernières innovations en terme de machine learning. Le micro ordinateur intégré embarque l’intelligence artificielle GAIA, « le premier système d’Intelligence Artificielle de compréhension autonome des gestes sportifs », faisant de cette paire de skis un matériel non seulement connecté, mais aussi « intelligent ». Alors, vraie rupture technologique ou simple gadget ? Quoi qu’il en soit, ce petit bijou n’est encore qu’à l’état de prototype, le prix (qui n’aura vraisemblablement rien de bon marché) et la date de disponibilité ne sont pas encore connus.

Partager >>