Comment choisir son vélo pour la montagne ?

Par bien des aspects, la pratique du vélo en montagne peut s’avérer difficile. Le terrain ardu, les dénivelés et les obstacles qui vont de pair avec ces zones d’altitude et l’environnement sauvage qui les caractérisent ne nécessitent pas tant d’être préparé physiquement que d’avoir un matériel adapté. En effet, pas question de se lancer à l’assaut de la montagne avec un vélo de ville ou de route ! Pour vous aider à faire le bon choix, Matos-Montagne vous propose ce petit guide.

Pourquoi opter pour un vélo de montagne ?

Faire le choix d’un vélo dédié au cyclisme montagnard, c’est mettre toutes les chances de son côté en se dotant d’une monture optimisée pour le terrain et à même de faire de ces moments passés sur le guidon des instants qui soient le plus confortable et le plus sécurisé possible.

Praticité & Confort

Le vélo de montagne est conçu de manière à faciliter la vie du cycliste, que ce soit en préservant au maximum ses efforts ou en lui permettant de filer bon train même sur le relief le plus difficile. Ses caractéristiques techniques – telles que les rapports de vitesse faciles – sont prévues pour éviter que le coureur ne s’exténue à la moindre montée. Et là où une bicyclette classique cahoterait fortement face aux embûches d’un terrain rocailleux (a fortiori lors d’une descente), le vélo de montagne dispose quant à lui de puissantes suspensions qui lui assurent une très bonne absorption des impacts, pour un confort maximal.

Sécurité

La deuxième raison d’opter pour ce type de vélo a trait à la sécurité. Les différents modèles de vélo de montagne disposent de bons freins qui permettent de faire face aux obstacles soudains et de descendre les pentes les plus abruptes dans de bonnes conditions. Le guidon droit permet quant à lui d’avoir un excellent contrôle du vélo, même dans les virages les plus prononcés. Enfin, la bicyclette est bien souvent pourvue de pneus adaptés – larges ou à crampons – qui lui assurent la meilleure adhérence possible.

Les différents types de vélos pour la montagne

Il existe plusieurs catégories de vélos qui se prêtent à une pratique montagnarde. L’usage que vous en ferez conditionnera le modèle qu’il vous faudra alors choisir. Est-ce pour arpenter les sentiers de montagne ? Prévoyez-vous de vous spécialiser dans les descentes ? Votre but est-il de vous attaquer aux terrains enneigés ? Voici les principales gammes de vélo de montagne qui répondent à toutes ces attentes, avec leurs spécificités.

Cross-country – Pour les randonnées difficiles

VTT cross-country. Source : http://www.nakamura.fr

VTT cross-country.
Source : http://www.nakamura.fr

Le vélo de cross-country se caractérise par sa polyvalence et sa légèreté. Qu’il soit à simple ou double suspension, c’est le vélo le plus adapté pour la recherche de vitesse sur les sentiers montagneux. Les obstacles – aussi bien les crevasses que le relief positif – ne lui font pas peur, ce qui en fait également un choix judicieux pour les randonnées et les longues distances sur un terrain moyennement difficile.

All mountain – Pour braver la montagne

VTT "all moutain". Source : http://www.btwin.com

VTT de type « all moutain ».
Source : http://www.btwin.com

Le VTT d’altitude. Plus lourd et plus robuste que le vélo de cross-country, le « all mountain » se destine avant tout aux terrains les plus difficiles. Sa double suspension, son cadre rigide et ses roues pouvant aller jusqu’à 29 pouces lui procurent une bonne capacité de traction et en font la monture idéale pour les grosses grimpées et les descentes qui s’ensuivent. Ses freins puissants permettent d’ailleurs de négocier ces dernières en toute sécurité.

Descente – Pour négocier les pentes les plus escarpées

Vélo de descente lors d'une course

Vélo de descente lors d’une course.

Lourdeur et solidité à toute épreuve, voilà bien les deux caractéristiques maîtresses du vélo de descente, également nommé Downhill ou DH. Comme son nom l’indique, n’espérez pas gravir les montées avec ce type de bicycle mais pour ce qui est de dévaler les pentes les plus aiguës, vous ne trouverez pas mieux. Le fort débattement de ses deux suspensions et son angle de fourche très ouvert lui permettent d’amortir les chocs les plus rudes, une problématique inhérente aux descentes rapides en terrain sauvage.

Fatbike – Pour rouler sur la neige

fatbike, source : Anthony DeLorenzo, via Wikimedia Commons

Fatbike dans la neige. Source : Anthony DeLorenzo, via Wikimedia Commons

Seul moyen crédible de pratiquer le cyclisme sur neige, le fatbike tire son nom des monstrueux pneus qu’il arbore, et dont l’extrême largeur (4- 5 pouces) lui procure une bonne adhérence sur tous types de sols mous : neige, boue, sable,… Le vélo idéal pour rouler l’hiver quelque soit les conditions climatiques, ou tout simplement pour s’amuser dans la neige.

Enregistrer

Partager >>